Afrique

Niger : Cette décision de la junte pour contourner les sanctions de la CEDEAO

Au Niger, la junte au pouvoir a pris une importante décision dans le domaine de l’énergie. En effet, la société nigérienne d’électricité (Nigelec) a annoncé la mis en service d’une centrale photovoltaïque de 30 mégawatts équipée de plus de 55.000 panneaux solaires, pour compenser les pénuries d’énergie dont le pays fait face depuis plus de trois mois.

CEDEAO, Niger

Depuis plus de trois mois, le Niger fait face à une importante pénurie d’électricité en raison des sanctions de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) qui ont amené le Nigeria a arrêté de fournir de l’électricité au Niger. Face à cette situation, Niamey a opté pour l’énergie solaire avec la mise en service d’une centrale photovoltaïque de 30 mégawatts équipée de plus de 55.000 panneaux solaires.

Lire aussi: Niger: Le parlement de la CEDEAO fait une demande aux chefs d’Etats

« Ce jour, le Ministre du Pétrole, des Mines et de l’Energie a visité la centrale solaire 30 MWc de Gorou Banda dont la mise en service récente a permis d’améliorer la desserte en énergie électrique des abonnés NIGELEC des régions du fleuve…« , a annoncé Nigelec le 25 novembre dernier.

Cette centrale est la plus grande infrastructure énergétique solaire jamais réalisée au Niger. Depuis sa mise en service, elle a d’ores et déjà permis «l’amélioration de la qualité de la desserte» à Niamey (1,5 million d’habitants), à Dosso (sud) et à Tillabéri (ouest), selon Mahaman Moustapha Barké, le ministre nigérien de l’Énergie.

Un projet de 20 milliards de F CFA

La centrale avait été inaugurée le 5 juillet dernier par le Président Mohamed Bazoum et le Haut Représentant de l’Union Européenne pour les Affaires étrangères, Josep Borrell, en présence de l’ambassadeur de France au Niger. Ce projet avait pour objectif de créer une capacité de production d’énergie électrique supplémentaire afin de soutenir le développement économique et social du Niger, selon le diplomate francais Sylvain Itté qui dit prendre note du lancement opérationnel de cette centrale photovoltaïque de Gorou Banda.

Initié en 2018, ce projet d’une valeur de 20 milliards de F CFA (30,4 millions d’euros) et a été financée notamment grâce à un prêt de 15,5 milliards de F CFA auprès de l’Agence française de développement (AFD) et un don de 3,5 milliards de francs CFA (5,3 millions d’euros) de l’UE.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page