Afrique

Nigéria : Au moins 30 morts dans des affrontements au centre du pays

Des heurts ont fait au moins 30 morts dans la région du Plateau, dans le centre-nord du Nigeria, où des affrontements entre éleveurs musulmans et communautés agricoles chrétiennes ont éclaté depuis Noël

Affrontements, Nigéria

Malgré le couvre-feu imposé par le gouvernement de l’État du Plateau, une série d’attaques dans la ville de Mangu, au Nigeria, a fait au moins 30 morts.

Les assaillants ont pris pour cible plusieurs villages, dont Kwahaslalek, Kinat et Mairana, situés à la frontière des zones de gouvernement local de Mangu et de Barkin Ladi, a déclaré Joseph Gwankat, chef du groupe communautaire Mwaghavul Development Association (MDA).

Lire aussi: Tentative de Coup d’État au Ghana : Six personnes condamnées à morts, les détails

Ils ont ciblé des personnes qui cherchaient refuge dans la maison d’un chef communautaire. Les assaillants ont tiré sans discernement sur des personnes, incendié des maisons et pillé des biens.

La Mwaghavul Development Association, une organisation regroupant des membres de l’ethnie Mwaghavul, majoritairement chrétiens, a accusé des éleveurs musulmans fulanis (peuls) d’avoir attaqué le village de Kwahaslalek et tué «une trentaine de personnes».

Le bilan fait d’au moins 30 morts a été confirmé par un responsable des secours locaux

Depuis son arrivée au pouvoir en mai, le président Bola Ahmed Tinubu a affirmé que la lutte contre l’insécurité était une priorité, notamment en vue d’attirer des investissements étrangers dans le pays.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page