Politique

Expulsion de l’ambassadeur de France : Paris menace de répliquer à toute atteinte « aux emprises françaises » au Niger

Paris rejette catégoriquement l’expulsion de son ambassadeur de France, Sylvain Itté, et se dit prête à défendre les “emprises françaises” au Niger, malgré l’insistance des militaires au pouvoir dans le pays. Ces derniers venaient d’annoncer avoir “instruit” les services de police pour faire déguerpir le diplomate. 

emprises françaises au Niger, Expulsion de l’ambassadeur de France, Paris

Jeudi 30 août, le porte-parole de l’état-major français, le colonel Pierre Gaudillière, a prévenu que « les forces militaires françaises sont prêtes à répondre à tout regain de tension qui porterait atteinte aux emprises militaires et diplomatiques françaises au Niger » et que « des dispositions ont été prises pour protéger ces emprises ».

Cette déclaration intervient alors que la veille, le pouvoir militaire nigérien a fait savoir que « les services de polices sont instruits afin de procéder à l’expulsion » de l’Ambassadeur de France à Niamey, Sylvain Itté.

« Au terme du délai de 48 heures expiré à compter du 28 août 2023, l’intéressé ne jouit plus de privilèges et immunités attachés à son statut de membre du personnel diplomatique de l’ambassade. Les cartes diplomatiques et les visas de l’intéressé et des membres de sa famille sont annulés », déclarait le pouvoir militaire dans un communiqué de presse.

emprises françaises au Niger, Expulsion de l’ambassadeur de France, Paris
Le Colonel-major Amadou Abdouramane lors de la lecture d’un communiqué le 31 août 2023, dans lequel le CNSP dénonce les accords de défense avec la France et demande par la même occasion le départ des troupes Françaises du Niger. Capture d’écran ORTN Télé Sahel

E. Macron : “Sylvain Itté restera à Niamey”…

En début de semaine, le président français Emmanuel Macron, qui réagissait au délai initial de 48 heures fixé à Sylvain Itté pour quitter le Niger, a salué son action lors de la conférence des ambassadeurs.

« Malgré les pressions des putschistes, notre ambassadeur (Sylvain Itté) restera à Niamey » a-t-il assuré devant les diplomates français réunis à Paris.

LIRE AUSSI _ Port du casque obligatoire au Togo : Le ministre du Commerce, Kodjo Adedze, fait une importante mise au point

“On ne reconnait pas les putschistes”

Le président français en a profité pour expliquer à nouveau la position de la France sur la situation au Niger, dénonçant en même temps ceux qui critiquent l’intérêt de Paris pour ce pays.

« Notre politique est simple : on ne reconnait pas les putschistes, nous soutenons un président qui n’a pas démissionné, et nous soutenons les politiques de la CEDEAO », a-t-il soutenu.

Pour rappel, au-delà des missions diplomatiques sur place, la France comptabilise 1 500 de ses soldats sur le sol nigérien.

Cliquez et rejoignez-nous sur Telegram : TOGO PLUS

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page