Politique

Coup d’Etat au Gabon : L’ambassade de France conseille “la plus grande vigilance”

L’ambassade de France au Gabon a appelé, mercredi, les ressortissants français à “rester à domicile”, alors qu’un groupe d’officiers supérieurs de l’armée gabonaise a annoncé, plus tôt mercredi, sur les ondes de la Télévision publique, qu’il avait pris le pouvoir.

ambassade de France, Gabon

Au Gabon, l’ambassade de France recommande la prudence. Pour elle, il s’agit “d’observer la plus grande vigilance”, en particulier ans la capitale, Libreville. Aussi, les ressortissants français ont la possibilité de contacter l’ambassade via un numéro d’urgence mis à leur disposition .

“En raison des évènements en cours au Gabon, il est recommandé de rester à son domicile”, a indiqué l’ambassade dans une consigne publiée sur le réseau social X (anciennement Twitter).

LIRE AUSSI_ Togo_Education : Le Prof Komla Dodzi Kokoroko s’attaque aux frais scolaires dans les établissements privées

Et de poursuivre : “Les frontières sont fermées jusqu’à nouvel ordre. Les connexions internet ont été rétablies depuis le 30 aout matin”, précisant qu’un numéro d’urgence avait été mis à la disposition des ressortissants français : 0033 1 43 17 51 00.

Pour sa part, la France “condamne le coup d’Etat militaire en cours”, a déclaré le porte-parole du gouvernement, Olivier Véran, à l’issue du Conseil des ministres.

L’autorité nationale en charge du scrutin, le Centre gabonais des élections, a annoncé mercredi matin la victoire du président sortant Ali Bongo Ondimba à la présidentielle de samedi, avec 64,27% des suffrages exprimés. Son opposant, Albert Ondo Ossa, avait dénoncé des “fraudes” dès samedi, et revendiquait aussi la victoire.

Ali Bongo a appelé dans une vidéo “tous” ses “amis” à “faire du bruit”. On l’y voit, sans pouvoir déterminer le moment où la vidéo a été tournée, assis dans un fauteuil, et il assure être dans sa “résidence”.

Cliquez et rejoignez-nous sur Telegram : TOGO PLUS

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page