société

Une mission civilo-militaire de l’UE annoncée au Togo : Voici ce qu’on sait du projet

Une mission civilo-militaire de l’Union Européenne (UE) pourrait bientôt déposer ses valises au Ghana, au Bénin, en Côte d’Ivoire et au Togo. Une perspective sérieusement envisagée malgré les dernières déconvenues enregistrées au Mali, au Burkina Faso et au Niger ?

mission civilo-militaire, Togo, UE

Le projet, rapporté par le journal allemand quotidien allemand ‘Welt am Sonntag’, du dimanche 27 août, citant des diplomates européens, viserait à contrer non seulement les percées jihadistes dans la sous-région, mais aussi l’influence croissante de la Russie dans la région. Cette intervention s’annoncerait dans un contexte de difficultés diplomatiques pour les acteurs européens dans le Sahel, notamment au Niger.

Ainsi, selon de hauts diplomates de l’UE impliqués dans la planification du Service européen pour l’action extérieure (SEAE) à Bruxelles, la mission prévue s’explique par “la crainte de l’Union européenne de voir des groupes djihadistes continuer à étendre leurs activités en Afrique de l’Ouest du Sahel vers les pays côtiers du sud du golfe de Guinée, ce qui pourrait aggraver l’instabilité dans la région”.

LIRE AUSSI _ La pression monte au Niger : L’UE condamne le coup d’Etat et refuse toute coopération avec les putschistes

L’approbation officielle de cette mission doit encore être entérinée, en octobre prochain, lors d’une réunion des ministres des Affaires étrangères de l’UE à Luxembourg.

Selon la même source, les gouvernements du Bénin et du Ghana auraient déjà envoyé la lettre d’invitation à séjourner dans leurs pays, nécessaire à la mission européenne. Toutefois, l’UE n’a pas confirmé les informations publiées par le journal.

Un nouvel essai après le Mali, le Burkina et la Guinée ?

Ce déploiement de la nouvelle mission militaire européenne en Afrique de l’Ouest intervient alors que plusieurs pays de la région ont basculé sous le contrôle de gouvernements militaires à la suite de coups d’État. Il s’agit notamment du Mali, du Burkina Faso et de la Guinée. Le dernier coup d’État en date a eu lieu le 26 juillet au Niger, faut-il rappeler.

Cliquez et rejoignez-nous sur Telegram : TOGO PLUS

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page