Afrique

Situation confuse en Guinée Bissau : Des tirs nourris entendus dans la capitale

Des soldats de la garde nationale de Guinée-Bissau ont libéré, dans la nuit de jeudi 29 novembre à vendredi 1er décembre, deux membres du gouvernement qui étaient interrogés par la police, avant d’échanger des coups de feu avec les forces spéciales, selon des sources militaires et du renseignement.

Guinée Bissau

Des tirs nourris ont ensuite été entendus ce vendredi matin dans ce quartier situé dans le sud de la capitale, Bissau, selon un correspondant de l’AFP. Les sources militaires et du renseignement ont indiqué que les forces spéciales sont intervenues contre la garde nationale après plusieurs tentatives de médiation infructueuses. Il s’en est suivi un échange de tirs avant que le calme ne revienne, ont-elles ajouté.

Lire aussi: Niger : Des officiers supérieures radiés de l’armée pour ces raisons

Des éléments de la Force d’appui pour la stabilisation de la Guinée-Bissau, déployés dans ce pays par la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cedeao), ont été vus ce matin en patrouille dans les rues de Bissau, a constaté un journaliste de l’AFP. Ces événements surviennent alors que le président Umaro Sissoco Embalo, élu en décembre 2019 pour cinq ans, se trouve à Dubaï pour assister à la 28e Conférence des Nations unies sur le climat (COP28).

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page