Afrique

Etats Unis : 140 Sénégalais rapatriés pour cette raison

Plus d’une centaine de ressortissants sénégalais qui sont entrés illégalement aux États-Unis via le Nicaragua ont été rapatriés hier, le jeudi 14 septembre 2023.

États-Unis, Rapatriés, Sénégalais

Nicaragua, le nouveau point de passage

Il semble que le Nicaragua soit devenu un nouveau point de passage vers les États-Unis pour les Sénégalais cherchant à émigrer. Comparativement au voyage périlleux à travers l’océan Atlantique jusqu’aux îles Canaries pour rejoindre l’Europe, cet itinéraire semble être perçu comme moins dangereux, ce qui suscite un intérêt croissant au Sénégal pour cette nouvelle voie migratoire.

Lire aussi: Bénin: L’activiste Kémi Séba libéré après une brève interpellation à Cotonou

À quelques jours de l’arrivée du Président sénégalais Macky Sall à New York pour l’Assemblée générale des Nations-Unies, une vingtaine de Sénégalais ont reçu des avis d’expulsion vers leur pays le week-end dernier. Le lendemain, dimanche, une centaine d’autres notifications d’expulsion ont été remises à des Sénégalais, portant le nombre total d’expulsions à 140. Un vol spécial a quitté l’État du Texas, au sud des États-Unis, pour rallier Dakar le jeudi suivant, selon Les Echos.

Le Consul général du Sénégal à New York, El Hadji Amadou Ndagane Ndao, a indiqué à Les Échos que le ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur avait été saisi de cette question “depuis plusieurs jours”.

Un chiffre alarmant

Cette voie d’émigration clandestine, connue sous le nom de “filière Nicaragua”, a attiré cette année 1000 personnes, selon les chiffres fournis à L’Observateur par les autorités policières et les agences de voyages qui émettent des billets d’avion pour cette destination. Les candidats viennent de pays d’Afrique de l’Ouest (Sénégal, Gambie, Burkina Faso, etc.) et même d’Éthiopie.

Pour se rendre au Nicaragua depuis Dakar, il faut prendre la Royal Air Maroc (RAM) ou Turkish Airlines. Avec la RAM, le trajet comprend des escales à Casablanca (Maroc), Madrid (Espagne) et San Salvador (Salvador) avant d’arriver à Managua, la capitale du Nicaragua. Avec Turkish Airlines, le voyage passe par Istanbul (Turquie), Bogota (Colombie) et San.

La RAM et Turkish Airlines ne sont pas les premières compagnies aériennes à proposer des vols vers le Nicaragua au départ de Dakar. Auparavant, comme l’a signalé L’Observateur, c’était la compagnie espagnole Iberia qui assurait cette liaison. Cependant, en raison de protestations des autorités sud-américaines, Iberia a finalement arrêté ce service, laissant la place à la compagnie marocaine et à la compagnie turque pour prendre le relais.

Lire aussi: Le Burkina-faso expulse l’attaché de défense français de son territoire

Malgré des tarifs élevés, les agences de voyage sont submergées de demandes de billets d’avion pour le Nicaragua. La demande dépasse largement l’offre. Les billets coûtent entre 2,8 et 3,2 millions de francs CFA, selon L’Observateur. De plus, les agences informent leurs clients que les billets ne sont ni modifiables ni remboursables.

Une fois arrivés au Nicaragua, la plupart des candidats entreprennent ensuite un voyage vers le Mexique. Sur place, ils obtiennent des autorisations de circulation, puis se dirigent vers Tapachula et Chiapas, deux villes mexicaines situées à la frontière des Etats-Unis.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page