Politique

Le Burkina-faso expulse l’attaché de défense français de son territoire

La relation tumultueuse Franco-burkinabè est loin d’arriver à son épilogue. C’est ce qu’on peut déduire de la nouvelle humiliation diplomatique infligée par les autorités burkinabè à la France suite à la formulation de l’expulsion de l’attaché de défense français au Burkina Faso.

Burkina-Faso, Expulsion de l'attaché de défense

En effet, le ministère des Affaires étrangères, de la coopération régionale et des burkinabè de l’extérieur a formellement exigé le départ de l’attaché de défense français au Burkina Faso, Emmanuel Pasquier.

Lire aussi_Terrorisme au Burkina Faso : Près de 500 terroristes neutralisés par l’armée ; voici la vidéo de l’opération

Raison évoquée 

Pour des activités subversives attribuées à l’attaché défense français, ce dernier n’est plus le bienvenu dans le pays des hommes intègres. En plus de cette expulsion, le personnel du bureau militaire français a également reçu l’ordre de quitter le territoire burkinabè dans un délai de deux semaines.

Lire aussi_Emmanuel Macron: Sans les opérations militaires de la France, nous ne parlerions ni de Mali, ni de Burkina, ni de Niger aujourd’hui »

Le ministère burkinabè ne s’est pas arrêté là, il a également annoncé la fermeture de sa mission à Paris.

Cette décision susmentionnée complète la longue liste des décisions prises par la junte depuis sa prise du pouvoir le 30 septembre 2022 dernier à l’endroit de la France. Entre autres, les renvois de l’ambassadeur français d’alors et des troupes militaires françaises jusque là logées dans le pays. Ces actions de la junte dirigée par le capitaine Ibrahim Traoré marquent davantage la tension persistente et palpable entre la France et les pays du Sahel.

À cette décision, les autorités françaises n’ont pas encore fait connaître leur réponse.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page