Politique

Crise au Niger : La Chine négocie avec la junte militaire pendant que la France fait pression

Alors que la crise au Niger se complique avec l’affaire de l’expulsion de Sylvain Itté, ambassadeur de France au Niger, les relations entre Chine et le pays du Sahel semblent plus souples. Un responsable du CNSP a déclaré, samedi, avoir reçu en audience l’Ambassadeur de la Chine au Niger, monsieur JIANG Feng.

Chine, Crise au Niger, France

Ce samedi 2 septembre, le général Salifou Mody, ministre de la Défense du Conseil national pour la sauvegarde de la patrie (CNSP), le parti de junte militaire au pouvoir au Niger à la suite du coup d’État de 2023, a indiqué sur sa page Twitter avoir reçu en audience l’Ambassadeur de la Chine au Niger, monsieur JIANG Feng. Selon Salifou Mody, l’ambassadeur Feng a réaffirmé le soutien de son pays pour la transition au Niger.

“J’ai reçu en entretien ce jour l’Ambassadeur de la République Populaire de Chine au #Niger JIANG Feng.
Le diplômate chinois a réaffirmé le soutien de son pays la Chine pour la transition au Niger.”, peut-pn lire dans la publication.

LIRE AUSSI _ Expulsion de l’ambassadeur de France au Niger : Le maintien du diplomate est justifié selon Paris

Ainsi, on peut voir par là une nette différence dans l’approche diplomatique prônée par Pékin et Paris. La Chine privilégie clairement une méthode plus douce et accepte de participer à un cadre de dialogue avec le CNSP.

Des tensions croissantes avec la France

Les relations entre la France et le Niger sont tendues après des commentaires récents du président français Emmanuel Macron qui n’a pas arrêté d’exiger un rétablissement de l’ordre constitutionnel et la libération de Mohamed Bazoum.

Par ailleurs, Macron avait auparavant insisté sur le fait que l’ambassadeur français resterait en poste au Niger malgré les pressions des autorités nigériennes, affirmant que les militaires au pouvoir n’ont aucune légitimité.

En réponse, le porte-parole du régime nigérien, le colonel-major Amadou Abdramane, a critiqué les déclarations de Macron comme étant une “ingérence flagrante dans les affaires intérieures du Niger” et une continuation de la “néocolonialisme” français.

Cliquez et rejoignez-nous sur Telegram : TOGO PLUS

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page