Politique

Expulsion de l’ambassadeur de France au Niger : Le maintien du diplomate est justifié selon Paris

La junte militaire nigérienne au pouvoir depuis fin juillet a ordonné, il y a quelques temps, l’expulsion de l’ambassadeur de France au Niger, Sylvain Itté. Suite à plusieurs refus, ce dimanche, Paris a de nouveau justifié le maintien du diplomate dans le pays.

Expulsion de l’ambassadeur de France, maintien du diplomate, Niger

En effet, en août dernier, les militaires au pouvoir avaient donné 48 heures à l’ambassadeur français Sylvain Itté pour quitter le territoire, ce que Paris a refusé, arguant que ce gouvernement n’avait aucune autorité pour fonder une telle requête.

De toute évidence, la France n’envisage toujours pas de changer de position sur la sujet. C’est ce qui ressort des dernières déclarations de la ministre française des Affaires étrangères Catherine Colonna dans un entretien au journal Le Monde.

“Il est notre représentant auprès des autorités légitimes du Niger (…), nous n’avons pas à nous ranger aux injonctions d’un ministre qui n’a aucune légitimité”, a déclaré la cheffe de la diplomatie française.

Et de souligner : “C’est ce qui explique le maintien de notre ambassadeur. Nous nous assurons qu’il puisse faire face en toute sécurité aux pressions des putschistes”.

Expulsion de l’ambassadeur de France, maintien du diplomate, Niger
Catherine Colonna, cheffe de la diplomatie française.

LIRE AUSSI _ Emmanuel Macron: “Sans les opérations militaires de la France, nous ne parlerions ni de Mali, ni de Burkina, ni de Niger aujourd’hui” »

Wagner en Afrique

Interrogée sur l’avenir de Wagner en Afrique après la mort de son chef Evgueni Prigojine, la ministre estime que le groupe paramilitaire russe “vient de subir un choc considérable avec la mort de ses fondateurs et de certains de ses cadres”.

“Il est néanmoins trop tôt pour savoir quelles en seront toutes les conséquences”, juge-t-elle. “Ce groupe est d’une inefficacité totale dans la lutte contre le terrorisme et le djihadisme, doublé d’exactions documentées et graves” mais “il faut s’attendre à d’autres tentatives de pillage des ressources et de basses œuvres faites pour la Russie, si ce n’est au nom de la Russie”.

Cliquez et rejoignez-nous sur Telegram : TOGO PLUS

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page