Afrique

Coup d’Etat au Gabon – Réaction surprenante de Claudy Siar : “Je ne pensais pas que…” (Vidéo)

Claudy Siar “ne pensait pas qu’il serait heureux en ce 30 août”. Pourtant c’est effectivement cette réaction étonnante qu’affiche ce grand homme de médias, panafricaniste en apprenant qu’Ali Bongo ne pourra pas profiter de sa réélection à la présidentielle de ce samedi. Le président a été destitué par des militaires.

Claudy Siar, Coup d'état au Gabon, réaction surprenante

Arrivé au pouvoir en 2009, à la mort de son père après 40 ans de règne, Ali Bongo briguait et a obtenu un troisième mandat, réduit de 7 à 5 ans, aux élections de samedi du 26 août qui regroupaient trois scrutins, présidentiel, législatifs et municipaux. Mais il n’aura pas survécu à sa réélection.

En effet, des membres de la garde républicaine (GR), la garde prétorienne de la présidence ainsi que des soldats de l’armée régulière et des policiers a annoncé ce 30 août, dans un communiqué lu sur la chaîne de télévision Gabon 24 abritée au sein de la présidence, l’annulation des élections, la dissolution de “toutes les institutions de la République” et la “fin du régime Bongo. La déclaration a ensuite également été diffusée sur la télévision publique Gabon 1ère.

LIRE AUSSI _ Evguéni Prigojine avait-il prédit son décès ? Une ancienne vidéo refait surface et devient virale

Pluie de réactions

Comme on peut s’y attendre, ce coup de force a suscité de réactions de toute sorte. Grand homme de médias, panafricaniste, acteur incontournable dans le milieu du showbiz, Claudy Siar n’a pas hésité à faire une sortie pour valider la situation et montrer tout son soutien à l’action.

“JE NE PENSAIS PAS QUE JE SERAIS HEUREUX EN CE 30 AOÛT !
Il est rare que je me satisfasse d’un coup d’état militaire…
On peut tromper une partie du peuple tout le temps. On peut tromper tout le peuple un temps.
Mais on ne peut pas tromper (condamner) tout le peuple, TOUT LE TEMPS…
C’EST FINI 🙏🏾🙏🏾🙏🏾“, peut-on lire à propos, sur sa page Facebook officielle.

A côté, la France affirme suivre de près, l’évolution de la situation dans le pays. La Chine de son côté appelle au retour immédiat à l’ordre normal, et à garantir la sécurité personnelle d’Ali Bongo”. La CEMAC,  la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale et l’Union africaine restent silencieuses.

Cliquez et rejoignez-nous sur Telegram : TOGO PLUS

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page