People

Cameroun: Mauvaise nouvelle pour Samuel Eto’o

Sale temps pour Samuel Eto’o Fils. Après sa fille espagnole, c’est une autre qui se trouve en Italie qui poursuit son père en justice pour une série de pensions alimentaires que l’ancien attaquant de l’Inter Milan n’a jamais payées.

Samuel Eto'o

Une autre fille de Samuel Eto’o Fils en Italie le poursuit en justice

L’ancien attaquant des Lions Indomptables et actuel président de la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT), Samuel Eto’o Fils n’est pas encore sorti de l’auberge. Il est loin d’avoir fini avec la justice. Si ce n’est pas les problèmes de matchs truqués auxquels il doit faire face dans son pays, ce sont ses enfants qu’il a eu en dehors de son mariage qui sont à ses trousses. C’est sa fille espagnole, Erika do Rosario Nieves, qu’il a reconnue en février 2022 qui lui a collé un procès pour une pension alimentaire et qui s’est réglée en juillet dernier.

Après celle-ci, c’est une autre fille de l’ancien joueur camerounais qui se trouve en Italie du nom d’Annie Eto’o Barranca et qu’il a reconnue par une décision judiciaire qui poursuit son père en justice pour manquement à ses obligations. Elle a fait savoir que ses efforts pour rencontrer Samuel Eto’o Fils sont restés vains. ‘’Grâce à l’insistance de ma mère, [Eto’o] a réussi à téléphoner alors qu’il était sous surveillance judiciaire comportementale et j’ai enfin pu échanger quelques mots. Il a proposé de nous rencontrer à Londres, mais ce n’étaient que des mots : lorsque son contrat au Qatar a pris fin, ce numéro de téléphone a été bloqué et il n’est plus jamais apparu’’, déclare-t-elle.

Lire aussi: Guinée: Très mauvaise nouvelle pour l’ancien président Alpha Condé

En outre, l’Avocate de la jeune fille qui a aujourd’hui 21 ans, Daniele Vianello, interviewée par le média espagnol La Vanguardia, a donné les arguments qui justifient la plainte contre l’ancien joueur de l’Inter Milan. ‘’Nous avons déposé une plainte auprès du parquet de Milan dans laquelle Annie demande que son père soit reconnu coupable d’avoir commis le délit de violation des obligations familiales, passible d’une peine pouvant aller jusqu’à un an de prison. Un crime qui ne remonte rien de moins à sa naissance et aussi avec la circonstance aggravante de la récidive, puisqu’il a déjà été reconnu coupable de ce même crime’’, souligne-t-elle. La représentante d’Annie Eto’o Barranca a indiqué qu’une peine de prison serait possible pour Samuel Eto’o Fils et aurait même demandé un mandat d’arrêt international contre lui.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page