Afrique

Un ex ministre appelle à la légalisation de la prost!..tut!0n dans ce pays d’Afrique

L’ancienne ministre Nyasha Chikwinya a insisté ce jeudi sur l’urgence de considérer la légalisation du travail du s3-x-e au Zimbabwe comme une mesure nécessaire pour résoudre de manière durable les problèmes liés à cette profession.

Zimbabwe

Lors d’une réunion d’engagement des parties prenantes de l’Economic Justice Women Project (EJWP), qui a réuni des travailleurs du secteur informel et des législateurs de Goromonzi et Kadoma, Nyasha Chikwinya a appelé les décideurs politiques à considérer les problèmes des travailleuses du s3-x–e comme une urgence.

Lire aussi: Astuces : Voici pourquoi vous ne devez pas jeter les peaux de banane

« Le travail du s3-x-e est une réalité. Il est temps de faire des efforts en faveur de sa légalisation. De cette façon, nous serons en mesure de protéger les travailleurs de cette catégorie contre les abus généralisés auxquels ils sont confrontés. Beaucoup ici admettraient également que ces travailleuses du s3-x-e jouent un rôle essentiel dans notre société en sauvant plusieurs mariages de l’effondrement« , a-t-elle déclaré.

La législatrice de Goromonzi Ouest, Béatrice Nyamupinga, a également soutenu l’appel à la légalisation, soulignant que c’est la seule voie capable de résoudre les problèmes liés au secret autour de l’industrie du s3-x–e.

« La réticence persistante à reconnaître ce secteur supprimé mais prospère continue de causer de nombreux problèmes. Dans ma circonscription, dans la zone ShowGround, j’ai environ quatre quartiers avec environ 300 habitants et parmi eux se trouvent des travailleuses du s3-x–e qui contribuent de manière significative au développement de la circonscription« , a ajouté Nyamupinga.

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page