société

TOGO – Port de casque obligatoire : Affrontements à Kara entre forces de l’ordre et les usagers de la route (Vidéo)

Un affrontement a opposé, lundi, les forces de l’ordre et les usagers de la route à Kara, précisément au niveau du carrefour Tomdè Shell 1, selon plusieurs sources concordantes. Tout serait parti du contrôle du port de casque obligatoire pour tout passager de motos.

affrontements à Kara, forces de l’ordre, port de casque obligatoire, usagers de la route

Apparemment, la décision du ministre de la sécurité et de la protection civile en ce qui concerne le casque pour tous ce qui montent à bord d’une moto ne fait pas l’unanimité chez les Togolais. La preuve ? Un contrôle a dégénéré entre usagers de la route et forces de l’ordre, ce Lundi 28 août, à Kara, au carrefour Tomdè Shell 1.

D’après un témoin de la scène, des zedmans protestataires contre la récente mesure ont envahi la voie et ont bloqué la circulation au carrefour Shell 1. D’après nos confrères, armés de cailloux et de gourdins, iles conducteurs de taxi motos mécontents en viennent même à s’en prendre à leurs collègues qui respectent la nouvelle règle.

LIRE AUSSI _ Scandale : Humilié par sa copine, un pasteur se donne la mort

De plus, ils contraignent les passagers équipés de casques à ne pas les porter, dans le but de décourager les forces de l’ordre à persévérer dans cette voie.

« Le gens n’ont pas l’argent pour manger et vous voulez qu’ils paient casque à 8,000f… » ; « Pourquoi on veut saboter la politique de paix du président de la République ? cette décision est impopulaire » ; « Le port de casque n’évite pas l’accident… » sont entre autres des réactions qu’on peut entendre de la foule.

La même source affirme que le commissaire central est intervenu sur le terrain pour apaiser la situation. Il a encouragé les protestataires à former une délégation avec laquelle il pourrait discuter afin de parvenir à un consensus. Nous y reviendrons.

Cliquez et rejoignez-nous sur Telegram : TOGO PLUS

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page