Afrique

Sénégal: Coup dur pour l’opposant Sonko, le ministère de l’intérieure revient à la charge

Alors que la commission électorale a demandé mardi 31 octobre qu’Ousmane Sonko puisse de nouveau figurer sur les listes, le ministère de l’Intérieur a refusé. Ce qui empêche pour le moment l’opposant de participer à l’élection présidentielle de février 2024.

Liste électorale, Ousmane Sonko

Le camp d’Ousmane Sonko a cru à une petite victoire mardi 31 octobre lorsque la commission électorale a demandé aux autorités de permettre à l’opposant politique de jouir de son statut d’électeur et donc de récupérer ses fiches de parrainages, c’est-à-dire les documents nécessaires au dépôt de sa candidature à l’élection présidentielle de février 2024.

Lire aussi: Sénégal: Bonne nouvelle pour Ousmane Sonko depuis la prison

Mais le ministère de l’Intérieur a réagi rapidement dans la soirée. Il a de nouveau refusé de donner les fiches de parrainage et a assuré qu’en l’état actuel, « Ousmane Sonko ne figure pas sur le fichier électoral ».

Depuis plusieurs semaines, la direction générale des élections, dépendant du ministère de l’Intérieur, refuse de remettre au mandataire d’Ousmane Sonko ses fiches de parrainage, argumentant que le jugement n’est pas encore définitif. « L’État refuse l’exécution d’une décision de justice, nous n’avons plus confiance dans l’administration », s’inquiète Maître Bamba Cissé, avocat d’Ousmane Sonko.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page