Afrique

“Président, je demande pardon pour Reckya Madougou” : L’étrange réponse de Patrice Talon à cette doléance de Yayi Boni

Au Bénin, le président de la république a rencontré comme prévu ce lundi une délégation de responsables du parti Les Démocrates conduite par l’ancien président Boni Yayi.

Bénin, Patrice Talon

Occasion donc pour les deux partis débattre de la question du cadre institutionnel mis en place pour les élections générales de 2026. La rencontre a également permis d’évoquer d’autres sujets d’importances pour la république.

Il s’agit notamment du sort des prisonniers et exilés politiques, du sort des agriculteurs et des jeunes en proie au chômage sans occulter la question des déguerpissements dans les principales villes du pays.

Lire aussi: Niger : Cette décision de la junte pour contourner les sanctions de la CEDEAO

Sur la question des prisonniers politiques, Boni Yayi a plaidé pour la clémence envers Reckya Madougou. Selon les médias locaux, l’ancien chef de l’État s’est exprimé en ces termes: « Président, je demande pardon pour Reckya Madougou. Comprenez le sens de mon pardon. ».

Cependant, la réponse de Patrice Talon a été ferme. « Monsieur le Président Boni Yayi, je vous ai déjà dit que je ne compte pas gracier Reckya Madougou. Si les acteurs politiques ne doivent pas rendre compte de leurs actes, ce n’est pas bien. Laissons un code à la République. Parfois, le pardon peut être une faute. », selon les informations rapportées par Bip Radio.

Il faut noter que la délégation conduite par l’ancien président Boni Yayi est composée du premier vice-président Eric Houndété, du deuxième vice-président, Léon Basile Ahossi et du président du groupe parlementaire Les Démocrates, l’honorable Nourénou Atchadé.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page