Afrique

Niger : L’Union Européenne réagit à l’abrogation de la loi sur le trafic des migrants

L’Union Européenne a exprimé mardi, ses vives préoccupations à l’annonce de l’abrogation de la loi sur le trafic des migrants, par les autorités nigériennes. Cette loi, votée depuis 2015, autorisait les autorités de Niamey à prendre des mesures contre les passeurs qui transportent des migrants à travers le vaste désert du Niger vers la Libye et l’Europe.

Niger, UE

Les autorités militaires au Niger ont décidé mardi, d’abroger la loi anti-trafic de migrants établie en 2015. Cette décision, ordonnée par le Conseil national pour la sauvegarde de la patrie (CNSP) et signée par le président du Conseil et Chef de l’État, le général Abdourahamane Tiani, efface les condamnations antérieures en vertu de cette loi à partir de sa date d’origine, le 26 mai 2015.

Lire aussi: Niger : La junte abroge une loi instaurée dans le cadre du partenariat avec l’UE

Quelques heures après cette décision nigérienne, l’Union Européenne a réagi via sa commissaire européenne aux Affaires intérieures. « Je regrette vivement cette décision », a déclaré ce mardi la Suédoise Ylva Johansson. « il y a un gros risque que cela cause de nouveaux décès dans le désert », a-t-elle ajouté selon RFI.

En effet, poursuit-elle, cela pourrait créer un appel d’air pour les migrants subsahariens qui tenteront de rejoindre les côtes du Vieux continent. Pour l’Union européenne, cette loi avait permis de nettement réduire le nombre de morts sur la route migratoire, mais également de baisser le nombre d’arrivées illégales sur son sol.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page