Afrique
A la Une

Le président namibien Hage Geingob décédé

Le président de Namibie, Hage Geingob, est décédé ce dimanche 4 février au matin à l’âge de 82 ans. Sa mort a été annoncée aux petites heures du matin, dans l’hôpital où il était soigné pour un cancer. Troisième président de Namibie, Hage Geingob était une figure de l’indépendance du pays.

décès, Hage Geingob

« C’est avec la plus grande tristesse et regret que je vous informe que notre bien-aimé docteur Hage G. Geingob, le président de la République de Namibie, est décédé aujourd’hui », est-il écrit dans une déclaration publiée sur le réseau social X (anciennement Twitter), signée par le nouveau chef de l’État par intérim, Nangolo Mbumba, jusqu’alors vice-président.

Hage Geingob, président namibien décédé
Hage Geingob, président namibien décédé

Biographie et parcours politique de Hage Geingob

Né en 1941 au nord du pays, Hage Geingob est, dès son plus jeune âge un militant anti-apartheid, à une époque où l’Afrique du Sud gouverne le territoire namibien. Puis c’est l’exil, vingt-sept ans hors de sa terre natale, d’abord au Botswana voisin, puis aux États-Unis, où il continue de militer pour l’indépendance de la Namibie. Il est le représentant sur le continent américain et aux Nations-Unies du mouvement de libération Swapo, aujourd’hui le parti au pouvoir.

LIRE AUSSI_Décès d’une descendante de Nelson Mandela : Voici ce qu’on sait de la triste nouvelle

C’est en 1989, à 48 ans, qu’il revient enfin en Namibie à la veille de l’indépendance. Il en deviendra le premier Premier ministre, un poste qu’il occupera pendant quinze ans. En 2014, il est élu président, plébiscité par les électeurs. Malgré un premier mandat entaché par une récession et des allégations de corruption, il est réélu en 2019. Cette-année-là, des documents rendus publics par WikiLeaks avaient laissé notamment entendre que des responsables gouvernementaux avaient reçu des pots-de-vin d’une entreprise islandaise qui souhaitait s’assurer l’accès aux ressources halieutiques de la Namibie. L’année 2024 devait être sa dernière à la tête de l’État.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page