Afrique

“La situation au Niger est différente…”: La France se justifie après la reprise de ses opérations militaires au Gabon.

Dix jours après le coup d’Etat survenu au Gabon, La France a repris ses opérations militaires dans le pays justifiant sa position par rapport à la situation au Niger.

France, Gabon, Opération militaire

Le ministère des armées français a annoncé, lundi 11 septembre, que ces activités reprennent progressivement dans le pays. « Les actions reprennent progressivement, au cas par cas », a-t-il indiqué.

La France donne ses raisons…

Sébastien Lecornu a également fait la distinction entre le coup d’État au Gabon et celui survenu au Niger le 26 juillet. Selon lui, la France condamne tous les coups de force, mais qu’il est nécessaire de différencier la situation au Niger, où des militaires illégitimes ont destitué un président légitimement élu, de celle du Gabon, où les militaires arguent comme motif le non-respect de la loi électorale et de la Constitution. « Car de fait, et je pèse mes mots, il existe des doutes sur la sincérité des élections dans ce pays », a-t-il souligné.

Lire aussi: Togo: L’activité de wifi zone désormais soumise à une déclaration, les détails

Pour rappel, le 30 août, l’armée gabonaise avait renversé le président Ali Bongo Ondimba, au pouvoir depuis quatorze ans, peu de temps après sa réélection, déclarée frauduleuse par les militaires et l’opposition. Les putschistes gabonais ont mis en place un gouvernement de transition pour une durée de deux ans.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page