International

Etats Unis: Une enquête en destitution lancée contre Joe Biden, les détails

Nouvel épisode du feuilleton politique aux Etats Unis. Après une pause constatée dans les affaires juridiques  de Donald Trump, c’est le chef républicain de la Chambre américaine des représentants, Kevin McCarthy, qui revient à la charge pour demander  qu’une enquête en destitution soit lancée contre l’actuel  président Joe Biden, concernant les affaires controversées de son fils à l’étranger.

enquête, Etat Unis, Joe Biden

Aux Etats Unis ce mardi 12 septembre 2023, le chef républicain de la Chambre américaine des représentants a demandé à une commission de la Chambre d’ouvrir une enquête formelle en destitution de Joe Biden. Une sortie qui a fait réagir la maison blanche accusant les républicains de recourir à la « pire des manœuvres politiciennes extrêmes ».

Lire aussi: A la découverte de Paul Kern, l’homme qui n’a pas dormi pendant 40 ans

En effet, la Constitution américaine prévoit que le Congrès peut destituer le président en cas de « trahison, corruption ou autres crimes et délits majeurs ». Les républicains de la Chambre des représentants, majoritaires depuis janvier, instruisent une série d’enquêtes parlementaires sur les affaires du fils cadet de Joe Biden.

Les affaires controversées du fils de Joe Biden

Ces élus ont « identifié des allégations sérieuses et crédibles sur la conduite du président Biden », a assuré Kevin McCarthy, accusant le démocrate d’alimenter une « culture de la corruption ». Cette enquête n’a toutefois pour l’instant quasiment aucune chance d’aboutir à la destitution de Joe Biden, son parti étant majoritaire au Sénat, chambre qui serait appelée à juger Joe Biden s’il était inculpé par les élus.

Hunter Biden, ancien homme d’affaires de 53 ans, est devenu une cible privilégiée de la droite américaine. Les élus lui reprochent notamment d’avoir fait des affaires douteuses en Ukraine et en Chine alors que Joe Biden était vice-président de Barack Obama, entre 2009 et 2017, en capitalisant sur les réseaux et le nom de son père. Joe Biden a toujours soutenu publiquement son fils, au passé de toxicomane, également aux prises avec la justice.

Une initiative des partisans de Trump

Contrairement à ce qu’il avait annoncé, Kevin McCarthy n’est pas passé par un vote. Tout simplement parce qu’il n’a pas les voix. L’ouverture d’une procédure de destitution est réclamée depuis des mois par l’aile trumpiste du Parti républicain, avec laquelle le chef Kevin McCarthy a dû faire de nombreux compromis pour accéder au perchoir en janvier. Plusieurs élus modérés du Parti républicain s’opposent toutefois à l’ouverture de cette enquête, de peur de transformer la procédure en exercice purement partisan.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page