International

Coup d’Etat au Niger : Le parlement européen exige la libération de Mohamed Bazoum

Ce 23 novembre 2023, le Parlement européen a pris une position ferme en condamnant le coup d’État survenu au Niger et en exprimant sa préoccupation face à la séquestration du président Mohamed Bazoum. Cette résolution, adoptée à une large unanimité, marque un changement significatif dans la position des pays membres de l’Union européenne (UE) sur ce dossier.

bazoum, Européen, Niger, Parlement

La proposition de résolution, initiée par le groupe Renew, qui compte des députés macronistes, souligne que le président Bazoum et sa famille ont été arrêtés illégalement et sont actuellement détenus dans le but de le forcer à démissionner.

Lire aussi: La Russie et le Mali signent un important accord dans ce domaine

Ce coup d’État a entraîné une détérioration de la situation sécuritaire au Niger, avec une multiplication des attaques jihadistes. En réponse à cette situation, l’UE a suspendu une grande partie de sa coopération avec le pays, notamment après le départ des troupes françaises exigé par les militaires au pouvoir à Niamey.

Face à cette situation préoccupante, les députés européens exigent la libération immédiate et inconditionnelle du président Bazoum, de sa famille et de toutes les personnes détenues arbitrairement. Ils appellent également à l’abandon de toutes les charges qui pèsent sur le président renversé le 26 juillet 2023. De plus, ils demandent que le président Bazoum soit rétabli dans ses fonctions et exhortent la junte à respecter les droits de l’homme, à garantir la liberté d’expression et la liberté des médias.

Enfin, le Parlement européen appelle le Conseil européen à prendre des mesures de sanctions à l’encontre des dirigeants de la junte au Niger. Il exprime également sa solidarité envers la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) dans ses efforts pour parvenir à une solution politique.

Lire aussi: Présidentielle au Libéria: Alassane Ouattara se prononce sur l’élection de Joseph Boakai

Cette résolution du Parlement européen montre l’engagement de l’UE en faveur de la démocratie et des droits de l’homme et rappelle l’importance de la stabilité politique pour assurer le développement et la sécurité de la région du Sahel. Il reste désormais à espérer que ces mesures incitent la junte nigérienne à prendre des mesures appropriées pour rétablir l’ordre constitutionnel et promouvoir la reprise du dialogue politique dans le pays.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page