Afrique

Sénégal: La France tourne le dos à Macky Sall

Le report de l’élection présidentielle au Sénégal imposé par Macky Sall à la classe politique sénégalaise crée des remous même dans grandes chancelleries du monde. Apres les Etats-Unis, c’est au tour de la France de réagir à travers son Parlement et son ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.
Alors que les députés français expriment leur ferme opposition à ce report, le ministre français des Affaires étrangères, Stéphane Séjourné, de prendre la parole pour dévoiler la position officielle de la France.

La France n’est pas en phase avec Macky Sall

Dans un contexte où les États-Unis ont également réagi, Stéphane Séjourné met l’accent sur l’importance du respect des principes démocratiques dans la gestion des échéances électorales au Sénégal. « Le peuple sénégalais doit pouvoir choisir librement ses dirigeants conformément aux règles de l’État de droit, de la démocratie sénégalaise« , affirme-t-il lors de son discours au Parlement français.
Cependant, le ministre des Affaires étrangères ne se contente pas de condamner le report. Il semble consolider l’appel au dialogue lancé par le président sénégalais, Macky Sall, lors de son discours annonçant le report. « Nous appelons les autorités à organiser l’élection présidentielle le plus rapidement possible, conformément à la Constitution du Sénégal. Nous nous engagerons avec la société civile, les oppositions, le parti présidentiel dans cette voie, dans cet engagement au dialogue avec force et fierté. Le Sénégal doit rester démocratique« , insiste-t-il.

Macky Sall seul contre tous

La France clarifier à travers cette mise au point de son ministre des affaires étrangères sa position tout en appelant à une résolution pacifique et démocratique de la crise politique actuelle au Sénégal. Stéphane Séjourné souligne l’importance de l’engagement de tous les acteurs politiques et de la société civile dans ce processus de dialogue. Il met l’accent sur la nécessité de respecter la Constitution sénégalaise et de préserver les fondements démocratiques du pays.*
Le ministre français ne manque pas de critiquer ouvertement le report de l’élection présidentielle, le qualifiant de décision plongeant le Sénégal dans une période d’incertitude politique majeure. « La décision de reporter de près de 10 mois l’élection présidentielle et d’allonger le mandat du Président est une situation très préoccupante. Nous appelons les autorités à préserver la longue et solide tradition démocratique et à garantir l’ensemble des libertés publiques. Le gouvernement doit répondre aux aspirations légitimes de sa population et notamment de sa jeunesse« , déclare-t-il, soulignant ainsi l’inquiétude de la France face à l’impact potentiel sur la stabilité politique et sociale du Sénégal.

Emmanuel Macron, France, Macky Sall, Report de l'élection présidentielle

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page