Afrique

Niger: La junte réagit à la mission avortée de la CEDEAO

Les autorités nigériennes ont réagit jeudi 25 janvier à la mission avortée de la CEDEAO. Selon Lamine Zeine, le Premier ministre nigérien, Niamey a bel et bien donné son feu vert pour que le vol de la délégation de la Cédéao puisse atterrir. Mais, cette mission a finalement capoté car seul un de ses membres s’est rendu à Niamey.

CEDEAO, Mission, Niger

« Dans un premier temps, ils ont prétexté ne pas avoir l’autorisation de survol et d’atterrissage sur notre territoire, cela n’étant pas fondé. Nous allons vous remettre les copies des deux autorisations » a déclaré le Premier ministre face aux cameras tout en brandissant lesdites copies. Et de poursuivre « Nous sommes dans l’obligation de constater qu’il y a une mauvaise foi de cette organisation et probablement des pays qui sont derrière et qui poussent à ne pas permettre à notre pays, qui a fait le choix de s’orienter vers la souveraineté, de sortir de cette situation de punition qu’on lui impose ».

Lire aussi: Diplomatie : Ce pays annonce vouloir aider le Niger à contourner les sanctions de la CEDEAO

Des membres de la délégation de la Cédéao qui étaient annoncés pour cette mission de négociations, seul Robert Dussey a rallié la capitale nigérienne. L’ancien président nigérian Abdulsalam Abubakar a annulé, sans explication, sa venue. Timothy Musa Kabba et Olushegun Adjadi Bakari, les ministres des Affaires étrangères sierra-léonais béninois ainsi qu’Omar Touray, le président de la commission de la Cédéao, avaient eux prévus de s’envoler ce matin d’Abuja.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page