International

Lionel Messi : La pulga au cœur d’une polémique en Chine

La controverse entourant l’absence de la superstar du football originaire d’Argentine Lionel Messi sur le terrain lors d’un match amical à Hong Kong a pris une ampleur inattendue en Chine continentale, suscitant des accusations selon lesquelles la superstar chercherait à humilier Pékin.

Chine, Messi

Le prodige argentin du football et son équipe de l’Inter Miami ont déclenché la colère des supporters en le maintenant sur le banc de touche lors d’un match contre une équipe de Hong Kong dimanche, alléguant une blessure. Les fans, ayant dépensé l’équivalent de 500 dollars (plus de 4800 dollars de Hong Kong) pour voir Messi, ont exprimé leur mécontentement en scandant « Remboursez! », en montrant leur mécontentement envers David Beckham, co-propriétaire de l’équipe, lors de sa tentative de remercier la foule.

Lire aussi: Madagascar: Les violeurs d’enfants seront dorénavant castrés

Cependant, lorsque Messi a été vu jouer 30 minutes lors d’un match amical au Japon mercredi, l’indignation en Chine a atteint son paroxysme. Le journal influent Global Times a avancé l’idée selon laquelle des forces étrangères auraient conspiré pour ternir la réputation de Hong Kong.

” Une théorie émerge selon laquelle les actions de Messi auraient des motivations politiques, dans la mesure où Hong Kong cherchait à stimuler son économie à travers cet événement, et que des forces extérieures auraient délibérément cherché à humilier Hong Kong avec cet incident”

Le gouvernement de Hong Kong a exigé des explications de la part des organisateurs du match, qui avaient bénéficié d’un financement public, affirmant qu’il leur avait été répété à plusieurs reprises que Messi jouerait. Malgré les regrets exprimés par le joueur argentin quant à sa « malchance » de ne pas avoir pu jouer, exprimant l’espoir de pouvoir revenir, Regina Ip, principale conseillère du gouvernement de Hong Kong, a déclaré que Lionel Messi ne devrait « jamais être autorisé à revenir” .

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page