Sports

“je crois qu’il y a des gens au pays qui font de gris gris, il va falloir se renseigner”: L’étrange réaction du sélectionneur béninois après le nul face au Lesotho

Après sa défaite inaugurale contre l’Afrique du Sud (2-1), le Bénin affrontait, de nouveau à Durban, le Lesotho, dans le cadre la deuxième journée des qualifications à la Coupe du monde 2026 (groupe C). Les Guépards n’auront pas atteint leur objectif de se relancer dans la compétition et ont été contraints au partage des points après le nul (0-0). Un résultat qui ne rend pas justice à la prestation des Béninois, qui ont multiplié les occasions sans jamais trouver la faille.

Bénin, Lésotho

En conférence de presse d’après-match, le sélectionneur national Gernot Rohr a d’ailleurs évoqué le manque d’efficacité de son équipe dans cette partie. Et le technicien veut faire appel aux “gris-gris” pour “enlever cette poisse”. “C’était le meilleur match depuis que je suis avec le Bénin, au niveau du jeu et au niveau des occasions que nous nous sommes créées. Il manquait du réalisme, mais il manquait aussi un peu de réussite« , a d’abord lancé Gernot Rohr.

Lire aussi: CAN 2024: La CAF annonce une innovation pour les équipes

Il ajoute: « je crois qu’il y a des gens au pays qui font de gris gris, il va falloir se renseigner, est-ce que on peut trouver quelqu’un, pour nous enlever cette poisse parce qu’à un moment donné, on avait l’impression qu’on pouvait faire tout ce qu’on voulait faire, mais la balle ne voulait pas rentrer. Elle a même rebondi devant le but vide, pour aller au dessus de la transversale. On se demandait vraiment qu’est-ce qu’il faut faire, on ne peut pas mieux jouer que ce qu’on a fait pendant 1h de ce match, mais il nous a manqué vraiment le réalisme et un peu de réussite », selon la retranscription de Global Sports Management.

Après ce match nul, le Bénin reste dernier du groupe C avec un seul point. Les Guépards devront s’améliorer pour leurs prochaines sorties dans ces éliminatoires, s’ils veulent garder la moindre chance de qualification. Et la solution réside dans le travail et la détermination, certainement pas dans les “gris-gris », même si on imagine bien que le sélectionneur a prononcé ses mots sur le ton de la plaisanterie.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page