Afrique

Brice Clotaire Oligui Nguema : Voici tout ce qu’on sait du nouveau homme fort du Gabon (Vidéo)

Brice Clotaire Oligui Nguema est l’actuel président de la transition gabonaise. En tant que Commandant en chef de la Garde Républicaine, il a joué un rôle crucial dans le coup d’Etat. Toutefois, le nouveau homme fort du Gabon serait aussi impliqué dans des affaires douteuses.

Brice Clotaire Oligui Nguema, nouveau homme fort du Gabon

En attendant la déclaration du candidat de l’opposition le Pr Albert Ondo Ossa, sur le renversement du régime, pour l’heure, le nouvel homme fort le Général Brice Clotaire Oligui Nguema trône à la tête du pays. Porté en triomphe par ses éléments quelques heures après que les militaires ont lu un communiqué sur la chute d’Ali Bongo, le nouvel homme fort du Gabon n’est pas un inconnu au bataillon.

LIRE AUSSI _ Coup d’Etat au Gabon – Réaction surprenante de Claudy Siar : “Je ne pensais pas que…” (Vidéo)

Une des personnalités les plus influentes du Gabon

Installé à la tête de la Garde Républicaine du Gabon – la puissante garde prétorienne du régime – en avril 2020, le Général Brice Clotaire Oligui Nguema a su s’imposer comme la clé de voûte de l’appareil sécuritaire du régime et plus encore.

Fils d’un Officier Général gabonais, Brice Clotaire Oligui Nguema choisit lui aussi le métier des armes très tôt en intégrant l’actuelle Garde Républicaine du Gabon. Formé à l’académie royale militaire de Meknès au Maroc et ayant suivi le stage commando du Centre d’entraînement commando en forêt équatoriale du Gabon, Brice Clotaire Oligui Nguema est vite remarqué par la hiérarchie militaire de la garde prétorienne et devient l’un des aides de camp d’Omar Bongo et le restera jusqu’à sa disparition en juin 2009.

À l’arrivée d’Ali Bongo au pouvoir, Brice Clotaire Oligui Nguema est envoyé en diplomatie pendant une dizaine d’années. Ainsi, il est attaché militaire à l’ambassade du Gabon au Maroc puis au Sénégal et selon certaines sources, il le vit comme un exil.

Un an après l’Accident Vasculaire Cérébral (AVC) d’Ali Bongo survenu à Ryad en Arabie Saoudite en octobre 2018, le colonel Brice Clotaire Oligui Nguema est rappelé au Gabon où il remplace un autre colonel – Frédéric Bongo – à la tête du service de renseignement de la Garde Républicaine : la Direction Générale des Services Spéciaux (DGSS).

Six mois après, Brice Clotaire Oligui Nguema est encore promu, mais cette fois-ci à la tête de la Garde Républicaine où il remplace le Général Grégoire Kouna. À la tête de la « G.R. », il impulse des réformes en vue de la rendre plus efficace dans sa mission fondamentale : le maintien du régime.

Au cœur de dossiers controversés

Cependant, M. Nguema serait également impliqué dans des affaires controversées. Selon une enquête de l’Organized Crime and Corruption Reporting Project (OCCRP) de 2020, il possède plusieurs propriétés aux États-Unis d’une valeur de plus d’un million de dollars. Par exemple, en 2018, il a acquis en espèces une propriété à Silver Spring, dans le Maryland, pour 447 000 dollars.

Quoi qu’il en soit, étant apparemment à l’origine du putsch qui a renversé la famille présidentielle Bongo, ce général vient de faire la différence et marquer à jamais l’histoire politique du Gabon moderne. Il lui reste ensuite d’assurer la transition politique, organiser des élections présidentielles transparentes, puis remettre le pouvoir aux civils.

Cliquez et rejoignez-nous sur Telegram : TOGO PLUS

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page